Gourmandise en Drôme Provençale : les bonnes adresses.


Le programme de ces vacances était musclé : Marseille, Bruxelles, Ardèche, Drôme Provençale. Le tout en trois semaines top chrono, avec les retours à Lyon obligatoires pour faire tourner quelques lessives (pas que je sois hermétique au nudisme... mais si, quand même.).

Nous avons donc passé une bonne partie de notre dernière semaine de vacances au pays de la lavande, de la marquise de Sévigné et des olives ; en Drôme Provençale.

Bagages déposés dans un petit village du nom de Portes-en-Valdaine, c'est parti pour quatre jours de farniente entre amis. Des vacances comme on en ferait plus souvent, où s'amuser et manger sont les maîtres mots. 

Entre ping-pong en tournante, tir à l'arc dans la cible ou le champs du voisin, ping-pong en double à trois contre trois et une seule raquette par équipe (on a le sens du défi), bowling sur piste pas tout à fait au niveau et bien sûr la traditionnelle pétanque, je n'aurai jamais passée des journées aussi sportives (oui, je pars de bien bas). 

Alors forcément, avec tous ces efforts, il fallait régulièrement passer à la case carburant. La bonne idée fut de remplir les jerricans du côté de Nyons !

Marché provençal de Nyons

Tous les jeudis de l'année, c'est jour de marché dans la ville. De mai à septembre, c'est le marché d'été Provençal de 8h à 13h. Il s'étend dans pratiquement toute la ville, avec des stands tous plus appétissants les uns que les autres

Ici, on vous fait goûter des tranches de saucissons, là, du jambon cru, plus loin, des olives, et de ce côté, de fines lamelles de fromage. 

Mon bonheur, je l'ai trouvé dans le saucisson (bien que je ne sois pas une ultra grande adepte à la base). Gros, mais alors très gros coup de coeur pour le saucisson de magret de canard ! C'est fin, ça se mange sans faim ! Celui aux cèpes est délicieux également. Subtil en goût, ça me plait ! Et celui que je connaissais déjà mais qui n'est pas mal non plus : celui d'âne. En revanche, la croqueuse de châtaignes que je suis a été plutôt déçue par celui aux marrons. Un peu trop "pâteux" en texture comme en goût (mais Monsieur adore, comme quoi, les goûts et les couleurs...).

Coopérative du Nyonsais

Direction, ensuite, la coopérative de Nyons, où l'on passe par la case dégustation avant d'aller retrouver en rayons les délices dégustés plus tôt. Vins, huiles d'olives et tapenades sont à découvrir à l'entrée. 

On est reparti avec des pots de tapenade sous le bras (et du vin, mais dont je ne saurais vous en dire du bien puisque je n'en bois pas) : noire au miel, excellente, et coup de cœur inattendu pour la pâte d'olives vertes au basilic. Inattendu parce qu'habituellement je suis plutôt tapenade d'olives noires (mais j'avais tellement envie de goûter l'association avec le basilic... grand bien m'a pris !) 

Espace Vignolis
Place Olivier de Serres 
26110 Nyons




Domaine d'Aiguebelle

Notre dernière étape (chronologiquement la première, soit dit en passant) fut du côté de l'abbaye d'Aiguebelle et de sa boutique. Du sirop, oui, mais pas seulement. On trouve aussi du miel (Monsieur est reparti avec un potde miel aux noix dont il est fort content), des gâteaux, chocolats et pâtes à tartiner... et toute sorte de produits pour le corps autour des huiles essentielles. 

Grande amatrice de sirops, c'est de ce côté-ci que je suis allée. J'avais reçu, cet été, un colis dégustation de six bouteilles. Je connaissais déjà les standards de la gamme (grenadine, citron, menthe...), c'était l'occasion de découvrir de nouvelles saveurs ! 

Comme l'excellente pêche d'Avignon, dont je suis méga fan. Hyper rafraîchissant, c'est le sirop que je vais choisir quand j'ai envie de me désaltérer. 

Dans le colis, j'ai également reçu : caramel (pour les desserts), basilic (dans une coupe de fraises), crème de châtaigne (à déguster en kir), fraises (pour la gourmandise) et melonade (que l'on sirote l'été, au bord de la piscine). 

En bonus : un livre de 60 recettes à base de sirops et liqueurs Eyguebelle. On peut se le procurer pour 3€ seulement ; je le recommande +++. Des recettes de cocktails avec ou sans alcool très sympas, et des entrées, plats, desserts, comme la salade de tomates à la menthe, le gaspacho de melon à la melonade, le magret de canard à la crème de noix, les carottes sucrées-salées au pamplemousse... !

Bref, je suis allée lorgner sur les étagères pleines de sirops à la boutique de l'abbaye d'Aiguebelle. Et j'en suis repartie avec une bouteille de sirop... de chocolat ! Un vrai bon goût de chocolat dedans, c'est juste délicieux. À siroter pour le goûter tellement c'est gourmand.


Domaine Aiguebelle
3 chemin de la Méjeonne 
26230 Valaurie

www.eyguebelle.fr


Et chez vous, la gourmandise a-t-elle eu sa place dans les vacances ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Les sirops Eyguebelle sont délicieux... Gros succès pour la pêche, l'orgeat et la grenadine à la maison en ce moment... Mais on change régulièrement au fur et à mesure de la consommation des bouteilles ! (Cerise est extra aussi... en fait, y-en-a-t-il des mauvais ?)
    Dans le même style que la melonnade, il y a la nectarinade, au goût peut-être un peu plus délicat....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je n'ai jamais goûté la nectarinade ! Ce sera pour une prochain fois alors, ça me tente bien. (:
      Nous aussi, à la maison, on aime faire tourner les parfums. En général, on a 3-4 bouteilles en même temps, pour les différentes envies : désaltérantes, gourmandes...

      Supprimer
  2. Ah je les connais ces sirops ! Et bien d'accord, ces pêches là sont délicieuses ! :)

    RépondreSupprimer