Commencer un régime à l'approche des beaux jours ? Noooon ! Succomber à la gourmandise est trop bon pour s'en priver. Alors excusez-moi pour la tentation, mais je n'ai aucun scrupule quand il s'agit de faire plaisir à mes papilles. Promis, je continuerai encore longtemps à partager avec vous mes coups de food du moment ! Les garder pour moi, ce serait un sacrilège, non ?

Chocolat chaud au Nutella 

Mon énorme péché mignon du moment ? Le chocolat chaud au Nutella ! Une grande tasse de lait (sans lactose) bien chaud et une grosse cuillère à café de pâte à tartiner dedans (du genre "ça déborde de tous les côtés et je n'ai pas pris une cuillère à soupe juste pour me donner l'impression d'en prendre moins"). Le meilleur remède anti coup de blues. (:



Une journée gourmande à Paname  

Il y quinze jours, je suis montée une journée sur Paris pour un événement presse Royal Canin (dans le cadre du Woof mag). Je me suis un peu promenée entre le quartier de la Bastille et la Gare de Lyon. 

Pour déjeuner, je me suis arrêtée chez Frog Revolution. Premier bon point : toutou accepté ! On m'a même gentiment demandé si j'avais besoin d'eau pour lui. Pour 15€, j'ai pris un menu avec le burger du jour : bœuf, cheddar affiné d'Irlande, laitue iceberg, salsa, guacamole, mayonnaise à la tequila et citron vert, et japalenos - que j'ai demandé de retirer car je suis assez sensible à tout ce qui est pimenté. Servi avec une salade coleslaw ou des frites, dites "vraies frites belges". J'ai pris ces dernières, elles étaient bonnes, mais non, elles n'étaient pas préparées comme en Belgique (pas de graisse de bœuf, c'est certain). Et pour terminer, le menu comprend même une boisson !

→ Frog Revolution
9 Rue de la Bastille, 75004 Paris

Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée au stand de Millie's cookie. Honnêtement, jamais j'aurais cru trouver de si bons cookies dans une vitrine au cœur d'une gare. Pourtant, ce petit cookie chocolat-orange était juste parfait !

Millie's cookie
Gare de Lyon, Place Louis Armand, 75012 Paris



Délice fruité

Pour le soir, pas de petite verveine mais un grand bol de fruits en infusion des 2 Marmottes : pomme, hibiscus, mûre feuille, groseille, cerise et arôme crème. Délicieusement douce, j'en suis dingue ! (mais certains mélanges de tisane m'ont aussi fait de l'œil au palais des thés, donc il faudra que j'y retourne sans trop tarder !)

Thé du hammam

Et un petit cocktail fruité et fleuri - parfait pour l'arrivée du printemps, non ? - du Palais des thés : thé vert, fruits rouges, pétales de rose, tournesol et mauve.

→ Palais des thés
3 Place Saint-Nizier, 69002 Lyon
Boutique en ligne : palaisdesthes.com



Bouillet

Du chocolat hyper équilibré, du praliné comme j'en rêve la nuit (ou presque, parce que je suis plutôt du genre "courses poursuites" quand je dors) : le Louvre de Sébastien Bouillet. Une vraie tuerie.

→ Pâtisseries Bouillet
15 Place de la Croix-Rousse, 69004 Lyon
14 Rue des Archers, 69002 Lyon
Boutique en ligne : chocolatier-bouillet.com

Délices des Sens

Dans le genre tout aussi gourmand, mais avec un peu moins de chocolat, le Trianon de Délices des Sens. Le glaçage au chocolat noir qui apporte la juste touche d'amertume pour contrebalancer le sucré de la mousse : parfait !

→ Délices des Sens
62, Cours Vitton, 69006 Lyon
12, Bd des Brotteaux, 69006 Lyon

Halles de Lyon Paul Bocuse, 102 Cours Lafayette, 69003 Lyon



Kitchen Café 

En-fin ! 

Depuis le temps que je voulais y aller, on a réussi à réserver pour un samedi midi. Tout était très bon, vraiment ! Sur les photos, on a l'entrée : terrine de joue de porc avec une vinaigrette au jus de viande (!!) et le dessert autour du chocolat, tellement gourmand. En plat, j'ai opté pour la viande (j'ai oublié le nom du morceau, oups !) avec une cuisson parfaite et une polenta crémeuse comme je l'aime. J'ai aussi laissé traîner ma cuillère dans le dessert à la courge butternut, sorbet citron-thym et caramel au beurre salé de monsieur ; un pur régal.

→ Kitchen Café
34 Rue Chevreul, 69007 Lyon

Petit Ogre

J'ai oublié de prendre une photo ou deux pour vous montrer ça, mais je me suis fait un déjeuner avec une ancienne collègue chez Petit Ogre, dans le 3ème, et c'est une adresse qui mérite le détour. La cuisine est traditionnelle mais bien préparée. J'avais choisi le plat du jour, un filet de merlu avec légumes et purée citronnée (mmh!) et un moelleux au chocolat avec sauce caramel au beurre salé. Pour 14€ le midi, c'est vraiment parfait.

→ Petit Ogre
15 Rue de la Bannière, 69003 Lyon

Bintje & Zoet

Une authentique friterie belge qui ouvre à Lyon ? Ok, je fonce !

Verdict ? Je sais désormais où je vais me rendre quand les bonnes frites cuites dans la graisse de bœuf me manqueront trop. Frite alors ! en fait de très bonnes également. Mais moins croustillantes à l'extérieur que celles de Bintje & Zoet, et c'est tellement plus pratique, pour nous, de faire un tour dans le Vieux Lyon que d'aller tout là-bas, derrière les Terreaux. 

J'y ai aussi goûté la fricadelle, dont je ne suis pas hyper fan. En revanche, le poulycroq est très bon. Et pour moins de 8€ le cornet de frites, le snack et la boisson, c'est vraiment bien ! (En plus, le service est top. Hyper agréable, très sympathique. On reviendra vite !)

→ Bintje & Zoet
20 Rue Saint-Jean, 69005 Lyon



Thé Où

Je crois que ce salon de thé fait partie de mes préférés à Lyon. J'en aime beaucoup d'autres mais les pâtisseries y sont quand même particulièrement excellentes ! 

Le chocolat praliné : divin. Monté en chantilly tout en légèreté, avec un biscuit croquant et de fines couches de chocolat qui craquent sous la dent... Que demander de plus ?? 

Et le coco-passion qui ressemble à une mini pièce montée ; léger comme un nuage et gourmand à souhait... Voilà, j'ai envie de retourner chez Thé Où du coup !

→ Thé Où
9 Rue Chavanne, 69001 Lyon


Et vous, quels sont vos petits plaisirs gourmands du moment ?

La cuisine, à la fois cœur, artère et poumon de la maison, devait être pratique et mignonne, petite et pleine de rangements, ultra fonctionnelle et un brin rétro. 

Je suis petite, donc il me fallait une cuisine à ma taille. Quand je suis en train de faire fondre du chocolat pour une ganache, je n'ai pas envie de faire 100 pas avant d'atteindre le tiroir dans lequel se trouve ma spatule en bois. N'avoir qu'à me retourner pour attraper un saladier ou un fouet, c'est la chose la plus pratique que je connaisse. Alors dans ma cuisine, il y a ça : une rangée de placards et tiroirs d'un côté, et de l'autre, un îlot avec quatre grands tiroirs coulissants. Et c'est juste le pied.

Trois mois après avoir acheté et installé notre cuisine, les trois dernières portes manquantes (ça, c'était la "bonne" surprise made in Suède) sont arrivées à domicile. Je peux donc enfin vous montrer comment nous sommes passés de ma planche d'inspiration postée en octobre dernier (déjà !) à notre cuisine dans la vraie vie.

Cuisine en bois blanc, plan de travail en chêne, carreaux blancs et turquoises vieillis, robinet et poignées rétro noires... dans l'ensemble, on a réussi à conjuguer toutes nos envies. 

La petite touche dont je suis RA-VIE ? Les carreaux à l'aspect vieilli de chez Lapeyre. Dans notre appartement 100% tout neuf, ça apporte un peu de charme "ancien", et j'adore ça. ^^

Et pour les joints autour des carreaux, on a suivi les conseils avisés d'une cuisiniste : oublier le blanc. Soleil + poussière + utilisation normale d'une cuisine = jaunissement assuré. À moins d'avoir une passion pour le récurage de joints à la brosse à dents, le gris, c'est la vie. Et je confirme !


On a changé d'avis sur nos tabourets de bar. Ceux en métal, repérés chez Maisons du Monde étaient pas mal, mais... j'ai trouvé mieux. Je n'étais plus complètement convaincue par leur touche industrielle, et j'ai toujours douté de leur confort. Et puis, la nouvelle collection d'Alinéa est sortie. Avec ses tabourets de bar Jade aux pieds en bois et assises blanches et bleues, c'était pile ce qu'il nous fallait pour la cuisine. Alors on est reparti avec deux de chaque, pour alterner le long de l'îlot !

Durant la conception de la cuisine, on a pas mal hésité entre coller l'évier et la plaque à induction l'un à côté de l'autre, ou laisser un morceau de plan de travail entre chaque élément. 

Finalement, on a choisi la première solution, et grand bien nous a pris ! C'est juste ultra pratique d'avoir l'évier à côté de la plaque. On fait cuire des pâtes ? Hop, on déverse l'eau dans l'évier sans se promener avec sa casserole de 3 litres d'eau bouillante. En plus, j'ai trouvé LA passoire parfaite chez Ikea : celle qui est grande (les pâtes qui se font la malle dans l'évier, c'est terminé !), qui se déplie et qui s'accroche de part et d'autre de l'évier. Ma-gique !


Tasses à café et boite à sucre Maisons du Monde

Lampe et verre Ikea - plateau Maisons du Monde

Maintenant, on essaie de terminer le bureau (il me manque encore LA table ronde et blanche parfaite aux pieds en bois, mais je ne désespère pas). La suite au prochain épisode, donc, quand cette pièce-là sera terminée !

En soie, léger et tellement confortable ; sur-mesure et parfaitement coupé ; avec même mes initiales brodées sur la manche pour se la jouer un poil mégalo... voilà, j'adore mon nouveau petit chemisier, c'est dit.

Un jour, j'ai rencontré des petits doigts de fée qui confectionnent de beaux vêtements. À Lyon, dans le deuxième arrondissement, la petite équipe se nomme Sur mon 31. Entre deux allers-retours sur Paris pour leur showroom éphémère - mais régulier - je suis passée sous le mètre aiguisé de ces tailleurs contemporains. 

Le plus dur fut pour moi de choisir le tissu. Honnêtement, le nombre de possibilités est dingue. Soie, coton, 50/50... fleuri, à carreaux, uni, rayé... tous plus beaux les uns que les autres.

Finalement, mon choix s'est porté sur un tissu en soie blanche. J'avais envie de sentir la caresse de cette matière indécemment douce sur ma peau. C'est léger, c'est agréable, c'est fluide... je suis amoureuse. ♥ 

J'ai aussi eu à choisir le col, que j'ai pris Lavallière, la couleur des boutons et boutonnières, ainsi que le style de lettres et la couleur du fil pour la broderie de mes initiales. Un chemisier totalement personnalisé selon son envie du moment, c'est aussi ça le plaisir du vêtement sur-mesure. 

Concours

La bonne surprise, c'est que j'ai de beaux cadeaux à offrir... à trois d'entre vous ! Trois cartes cadeau d'une valeur de 50 € chacune, valable sur la boutique en ligne et au showroom bien sûr. Pour une conception sur mesure, ou pour un accessoire (les pashminas sont à tomber, et pour les hommes, je trouve les boutons de manchette classiques particulièrement beaux).

Pour tenter votre chance : 

- déposez un commentaire en me disant ce qui vous plait sur la boutique et ce que vous aimeriez vous offrir avec ce bon d'achat,
- pensez à bien laisser une adresse e-mail pour vous contacter.

Vous pouvez également liker la page facebook Sur mon 31 et la mienne. Ou même partager le concours avec vos amis. C'est absolument facultatif, mais ça fait toujours plaisir. (: 

Fin du concours le 1er avril (sans poisson, promis) à 23h59 !




Chemisier : Sur mon 31
Veste : H&M
Jean : Camaïeu
Ceinture & Bottes : New Look

Il y a deux-trois semaines, mes papilles se délectaient du meilleur thé qu'elles n'avaient encore jamais bu. Un Earl Grey vanillé et crémeux venu de l'autre côté de l'Atlantique. Importé direct du Canada, oui madame. 

Mes papilles n'apprécient pourtant le thé que depuis peu. Sucré. Fruité. Avec du lait. Plutôt vert. Pas trop noir. Du moins, pas trop fumé.

Et puis, il y a eu David. 
Son thé, du moins.
Le David's Tea et son Earl Grey Crème. Avec ce petit goût de vanille tellement gourmand qui apporte une touche sucré juste parfaite. Même pas besoin de rajouter du sucre, c'est pour dire ! 

Mais comme David habite au Canada, son thé, on ne le trouve qu'au Canada. Alors en attendant qu'une adorable ancienne camarade de théâtre m'en rapporte une provision de son prochain voyage outre-Atlantique (si tu me lis : merci Catherine !!), j'ai décidé de compenser en me faisant mon propre Earl Grey crème. L'original est inégalable, mais c'est déjà vraiment pas mal comme substitut. 

Une recette toute simple pour un moment de PURE gourmandise. J'espère que ça vous plaira ! 

Ingrédients : 


- 6 cm d'une gousse de vanille (les miennes viennent de Madagascar et embaument tout sur leur passage, achetées lors du salon du chocolat à un importateur. La meilleure idée que j'ai eu, haha.)
- du Earl Grey Twinings,
- un sucre,
- et  du lait.

Recette : 


- Etape 1 : préparer sa gousse de vanille pendant que l'eau chauffe. L'ouvrir en deux, racler les graines et les ajouter à son mélange de thé Earl Grey dans la boule à thé.

- Etape 2 : plonger la gousse au fond de la tasse et verser l'eau par-dessus. Puis ajouter la boule à thé.

- Etape 3 : laisser infuser 3 minutes, retirer la boule à thé, et laisser la gousse de vanille infuser encore 3-4 minutes pour lui laisser exprimer tout son potentiel. Et déguster en gardant la gousse au fond de la tasse.

Bon tea time !


Et vous, vous avez des petites recettes pour "améliorer" votre thé ?
Ou de supers mélanges à me conseiller ?

Avec cette déferlante de beau temps sur Lyon, j'ai rangé mes pulls sur leur petite étagère en haut du dressing (limite à contrecœur, j'en ai trouvé de tellement confortables cet hiver...) et je me suis replongée dans mes envies légères et printanières.

Tellement occupée par la décoration de notre appartement depuis plus de deux mois maintenant, j'ai fait Ikea et Maisons du Monde en long et en large, sans oublier les mille sites internet de déco. Et j'en ai totalement délaissé le shopping vestimentaire. Depuis les soldes ? Rien. Pas un magasin de fringue set pas une nouvelle acquisition que j'ai trop hâte de porter quand arrivera les températures plus chaudes. Et oui, je suis peut-être un mouton de cette société de consommation, mais voilà : je commence à avoir sérieusement envie d'aller découvrir les nouvelles collections et faire 10 000 essayages avant de trouver le petit haut parfait. On se refait pas...

Bref, en attendant de trouver quelques heures de libre un samedi après-midi pour shopper tranquille, j'ai fait un tour sur Spartoo pour voir les derniers arrivages. Pas de craquage façon fashion week pour un ensemble de costume féminisé (je suis bien trop petite pour que ça puisse ressembler à quelque chose sur moi) ou pour une robe toute en transparence importable dans vie réelle, moi, c'est sur des pièces très classiques que j'ai posé l’œil. Un reflet de mon spring dressing à venir ? (fort) possible !  





1. T-shirt Naf Naf - Un peu de transparence, parce que les tissus légers aux beaux jours, c'est carrément la vie, mais tout en étant raisonnable : un petit dessous nude pour rester discrète, et le tour est joué ! 

2. Polo Fred Perry - Je suis une éternelle amoureuse du polo. J'adore leur matière, toujours impeccable, et leur forme, élégante et un brin sportive. Difficile de faire plus classique, mais avec ses petits pois colorés, celui-ci arrive même à avoir une touche d'originalité.

3. Jean slim Lee - Je pense que je me laisserais bien tenter par un jean rose poudré, c'est vraiment une teinte très printanière et ça permet d'apporter un peu de lumière dans une tenue (bref, ça change de mes très nombreux jeans bleus / noirs).

4. Baskets U.S. Polo ASSN - Parce que les sneakers, c'est légers, confortables, et comme toutes les baskets depuis déjà quelques temps, elles sont revenues sur le devant de la scène pour mon plus grand bonheur (il suffit de regarder les Converse, déjà centenaires et toujours aussi "in" !). Par contre, je ne sais pas encore si je vais oser acheter une paire blanche. J'adore... mais soyons honnête, elles restent blanches combien d'heures, hm ?

5. Robe BT London - Col Claudine et finition des manches en blanc, cette petite robe a tout de la pièce simple et sage au possible. Ultra classique, aussi. Et un brin rétro... je crois qu'elle va terminer dans mon panier avant la fin de cet article !

6. Baskets Faguo - En bleu marine, c'est plus raisonnable, non ? Moins salissant, et toujours aussi mignon. Avec ses lacets rouges, je trouve un charme fou à cette petite paire.

7. Marinière BT London - Pouvait-on vraiment finir cette sélection pour un dressing printanier SANS marinière ? Le classique du classique, l'incontournable, celle dont je ne peux pour le moment pas me passer ? Noooon. Et celle-ci, elle répond même à mon deuxième grand amour vestimentaire qui dure depuis déjà l'année dernière : la dentelle, en guise de large travaillé.

Et pour profiter du frétillement de la carte bleue en ménageant un peu son compte bancaire, il y a du bon plan dans l'air : un code promo de 7€ pour 75€ d'achats sur Spartoo avec CupoNation


À votre tour de me parler de vos envies pour votre spring dressing !


Article partenaire
Crédit photo :  @Alexadagmar