Il fait TROP beau, TROP chaud et TROP "ciel-bleu-grand-soleil". Et non, je ne suis pas en train de me plaindre de ce temps idyllique. Je dis juste qu'il fait TROP bon pour ne pas en profiter un max !

Alors ok, en avril on ne se découvre pas d'un fil, mais on organise soon soon un beau pique-nique, au bord d'un lac, au parc le plus proche ou en pleine forêt (pourquoi pas après tout !). Et évidemment, je n'ai pas pu m'empêcher de faire une petite sélection d'objets - indispensables et carrément trop canons - pour préparer le plus beau premier pique-nique du printemps !



- L'inévitable panier qui donne un côté "pique-nique champêtre au XIXème siècle". Totalement amoureuse du modèle de Wicker de Marks & Spencer !

- Le petit thermo Urban Outfitters so girly et tellement parfait. "Go and do" devrait d'ailleurs être le maître-mot de ce printemps-été, non ? ^^

- La vaisselle éphémère, c'est la vie. Tout est dit ! (couverts en bois et pots en carton My Sweet Boutique)

- Parce que pique-niquer, oui, mais repeindre son jean blanc couleur gazon, non merci. Plaid Hema : un beau bleu qui respire l'été, les températures affriolantes et les doigts de pied en éventail à la plage. 

- Vous vous souvenez de la gourde que vous avez traînée pendant vos années de primaire puis de collège ? Celle-là même qui fut moche (une sorte de plastique semi-transparent qui accrochait la couleur des boissons qu'elle contenait), incapable de garder la fraîcheur de l'eau plus de dix minutes (toujours cette même gourde semi-transparente au plastique fin comme une feuille de papier) puis  la nouvelle, trop lourde (faut savoir ce qu'on veut : celle-là, elle tient le frais, par contre elle fait 10 cm d'épaisseur. Mais le monde est bien fait, on peut la porter en bandoulière ; la classe, non ?). 

La gourde d'Urban Outfitters, elle se porte aussi en bandoulière mais elle est chic et féminine avec son cuir vegan rose ou mint. ça me donnerait presque envie de me mettre aux randonnées ! ( < message subliminal à destination de Monsieur... haha.)


Et vous, vous avez aussi des envies de pique-nique avec ce beau temps ?


Crédit photo en tête d'article : MyWedding.com

Prendre un soirée rien que pour soi, se faire chouchouter, papoter entre filles et apprendre les bons gestes beauté... un beau programme que l'on a suivi vendredi soir, Marie et moi, pour bien terminer la semaine. 

Un rendez-vous non-galant mais absolument charmant, donné au château de Montchat, pour une spring party organisée par Les Boudoirs so Girly. 3h30 qui sont passées en un éclair, et qui furent l'occasion de belles découvertes ; donc je ne pouvais pas ne pas vous en parler, on est d'accord ?

Massage thaïlandais, cosmétiques au miel, dégustation de thé bio, bijoux éphémères dorés... un cocktail girly réussi ! 

Les gestes beauté


J'ai particulièrement apprécié les deux ateliers animés pas Nutrimetics, une marque de cosmétiques nutritifs aux compositions naturelles qui sentent divinement bon. 

Pour le visage, le combo lait nettoyant skin clean + gommage au miel et aux amandes + lotion tonic skin refresh a fait des merveilles sur ma peau. Le lendemain, j'avais carrément les pores plus resserrés. Bluffée j'étais, en découvrant ça samedi, au réveil. Alors autant dire que je risque fort de rapidement me laisser tenter par ce gommage ! Même si, il faut bien l'avouer, il n'est pas donné (35 € les 125 ml). Mais quand je vois qu'on a utilisé qu'une noisette pour tout le visage, je me dis que finalement, le tube doit durer plus longtemps que mon gommage actuel de chez The Body Shop.

(et puis il parait que l'abricot fait des miracles sur la peau, et la gamme est justement centrée autour de ce fruit... alors à tester sur le long terme !)

Le bon geste avec la lotion : imbiber un coton que l'on va tapoter sur l'ensemble du visage pour bien tonifier la peau.

Autre geste beauté que je vais ajouter à ma routine : le gommage des mains. Autant je fais régulièrement des gommages pour le visage et le corps, autant je pense rarement à prendre du temps pour gommer mes mains. Et pourtant, c'est tellement agréable (et efficace. Mains toutes douces garanties) !

Les massages bien-être


Deux masseuses thaïlandaises, formées en Thaïlande, étaient sur place ; l'occasion de découvrir ce massage que je ne connaissais absolument pas. Hyper tonique, on n'a pas une minute de répit. Rien à voir avec un massage plus occidental pendant lequel on en vient à somnoler. Et même si j'avais un peu peur pour mon dos constamment en miettes, j'ai beaucoup apprécié l'expérience. Au point de réessayer d'ici peu au salon, pour essayer un massage complet 30 minutes à l'huile. On risque donc d'en reparler sous peu ! 

Un de mes petits pêchers mignons auquel je n'ai pas su résister : le massage des mains. Avec, en plus, une crème dont l'odeur ultra douce m'a complètement charmée : pétales de rose et miel, de la marque Secrets de Miel. Une crème pour les mains toute nouvelle en plus, sortie il y a tout juste 15 jours. Un petit bonheur pour l'odorat !

Le plaisir des papilles


Je suis devenue accro au thé. On en reparlera, mais voilà, c'est dit. Donc la petite dégustation d'une marque que je ne connaissais pas (Thés à Dom), et bien c'était juste irrésistible, et je ne me suis pas faite prier pour découvrir le petit thé bio du soleil ; thé vert de Chine sencha, citronnelle, mangue, menthe verte, écorce de citron... parfait. J'ai aussi repéré un thé noir qui sentait terriblement bon - amour de cassis (feuilles de cassis, cassis, groseilles, thé noir Assam) - et un mélange thé vert / thé blanc certainement très gourmand - les 7 péchés capitaux (canneberges, tranches de fraise).

La mise en beauté


En arrivant à 19h30, on se disait "c'est bien, on ne rentrera pas trop tard"... et bien même en restant jusqu'à 23h, on n'a pas eu le temps de faire le tour de tous les stands. Du coup, on a zappé la case maquillage et coiffure (de toute façon, on n'avait pas prévu de sortie après la soirée, mais ça aurait été une bonne idée !) pour passer directement à la manucure et à la pose de bijoux éphémères avec les tatouages dorés, délicats et ultra mignons de la marque Sioou. J'ai opté pour un petit bracelet or et turquoise très printanier !

Alors, verdict de ce boudoir so girly ? Une belle réussite ! Bien sûr, on aimerait prendre le temps de faire le tour d'absolument tous les stands. Mais ne pas y parvenir veut aussi dire que l'on ne s'est pas ennuyée un seconde, et ça, c'est carrément bon signe. Avec, en prime, un bon point pour le buffet qui était tout à fait correct. Le seul petit regret : qu'il soit dans un petit couloir et que la table ne soit pas particulièrement décorée. 

Bref, un grand merci aux Boudoirs so Girly pour cette belle invitation. (:

Croquer du chocolat en cachette, très peu pour moi. Zéro raisons de culpabiliser, et plutôt un bon millier de se faire plaisir avec cette petite douceur léguée par les Mayas.

Plonger sa cuillère à soupe dans le pot de Nutella, manger deux carreaux de praliné dessert ou ne faire qu'une bouchée des mini eggs de Kinder (anciennement les oeufs Circus, les MEILLEURS de la gamme, far far away devant les schokobons, mais impossible à trouver en dehors de Pâques et - parfois - de Noël), c'est tout moi, sans complexe. Parce que le chocolat, c'est BON pour le corps et pour le cœur, et que je ne suis pas la seule à le dire.

Avec Pâques qui vient juste de passer, des dizaines d'articles ont inondé la toile pour nous rappeler que le chocolat noir (ok, pas le kinder, mais on a tous nos petites faiblesses) est un véritable cocktail bien-être. On aurait même tout intérêt à en consommer deux carreaux par jour : un le matin, et un le soir. Plus tous les petits extras qui font plaisir au palais, cela va s'en dire. 

1. Pour se lever du bon pied

Le matin, il y a ceux qui se font une injection de café par intraveineuse, et ceux qui commencent par un carreau de chocolat noir ; un pur concentré de caféine qui aide à se réveiller en douceur. Une bonne excuse pour en apporter une tablette au bureau, et en croquer un bout au premier coup de mou !

2. Pour avoir la banane 

Le chocolat, une petite pépite de bonheur ? Presque. L'effet anti-dépresseur du chocolat n'est pas un mythe, et on le doit à l'effet euphorisant de l'anandamide. Le moral en berne ? Un carreau de choco, une bonne comédie façon Love Actually, et ça repart de plus belle (ça marche aussi avec un petit coup de stress ; deuxième bonne raison d'en garder une tablette au bureau !). 

3. Pour prendre soin de son corps

Vous saviez que le chocolat noir est riche en antioxydants ? Et bien maintenant, oui.

Une petite crème de nuit réparatrice pour le visage et son carreau de chocolat qui va avec ; on n'est jamais trop prudent pour prévenir le vieillissement de sa peau, si ?

4. Pour mieux respirer

Organiser un petit week-end à la campagne pour faire le plein d'air pur, c'est bien. Prévoir un bon pique-nique avec un peu de chocolat noir dans le lot, c'est mieux, parce que la théophylline, naturellement présente dedans, stimule et dilate les bronches tout en renforçant les muscles respiratoires. Avec ça, c'est le grand bol d'air assuré !

5. Pour s'endormir paisiblement

Le dernier petit plaisir gourmand du soir : un carreau de chocolat pour se doper en sérotonine, un neurotransmetteur qui déclenche la sécrétion de l'hormone du sommeil (la mélatonine) qui a remplacé le marchand de sable depuis que l'on a découvert la science !

Et si, cinq bonnes excuses pour croquer un morceau de chocolat ne vous suffisent pas, vous n'avez qu'à vous dire qu'on est tous les mêmes de toute façon ! Promodeclic.fr a récemment publié une infographie sur "le chocolat et les français", et autant le dire "nous sommes tous des gourmands ! et tant mieux."



Et vous, le chocolat, vous le consommez comment ?

Cet hiver, je pensais craquer pour une cape. J'aime l'idée de pouvoir enfouir ses mains dessous et d'être bien au chaud jusqu'au bout des doigts. C'est comme une petite carapace de tortue douce et bien confortable (parce que oui, je suis sûre que la carapace de la tortue est so comfy. À l'intérieur, un petit espace hyper cosy avec une tasse de thé bien fumant ; on parie c'que vous voulez !).

Finalement, je n'ai pas trouvé de trouvé de cape, mais en ce début de printemps, un petit poncho Diwali Paris en laine d'alpaga a rejoint mon dressing. Tout doux, tout confortable, comme un petit plaid dans lequel on se serait enroulé pour toute la journée.

En plus, le poncho avec les petites franges, ça donne un côté Pocahontas qui m'a tout de suite fait craquer. ^^

En fait, je me demande pourquoi je n'ai pas pensé plus tôt à avoir un poncho ! Non seulement c'est sympa et original à porter tant qu'il ne fait pas très chaud, mais aux beaux jours, c'est le compromis idéal entre le traditionnel gilet (que je porte tant qu'il ne fait pas 26°C minimum) et la petite veste en jean (qui ne me quitte pas de tout le printemps et que je porte en été dès que le soleil commence à descendre dans le ciel) ; bref, j'ai adopté un poncho !

Et c'est dans les rues de Pérouges - la jolie cité médiévale située à une trentaine de minutes de Lyon - qu'il a fait sa première sortie sur mon dos.



Remarque : le poncho possède un VRAI col roulé qui arrive sous le menton, mais pour ma part, je le porte plié en deux à l'intérieur car je ne supporte pas vraiment les cols qui me prennent tout le cou (et pourtant, je porte des écharpes à longueur de temps, allez comprendre ça !).

Donc si vous voulez le porter en hiver et être bien au chaud dedans, sachez que le col roulé est là pour ça ! Et si vous n'êtes pas une adepte du col qui remonte sous le menton, pas de souci, il se plie en deux sans opposer de résistance, et il tient en place sans demander son reste, héhé !



Et puis, pour terminer, un petit mot sur le poncho en lui-même, parce qu'il le mérite. Sa laine ? Ultra douce, rien à voir avec la laine de mouton qui a tendance à piquer les peaux sensibles (donc la mienne malheureusement '^^ ).

Il est confectionné de façon artisanale, selon les traditions de tissage d'un poncho, parce que la marque qui les imagine - Diwali Paris - aime proposer des accessoires qui conservent leur authenticité, grâce à ces pays qui continuent de produire foulards, bijoux, ponchos... avec le savoir-faire de leurs aïeux.

(et sincèrement, en découvrant cette boutique je regrette un peu qu'il n'y ai pas plus de marques comme celle-ci. Les produits sont superbes, et même si on trouve de grandes enseignes qui s'inspirent des bijoux bohèmes - notamment - je ne leur trouve pas le même charme que ceux-ci, créés artisanalement et pas forcément plus cher, au contraire.)




Poncho : Diwali Paris *
Short : Cache Cache
Bottes : Eram

* offert

La pause déjeuner, pour moi, c'est sacré. C'est ce petit moment qui permet de faire un break dans une journée de travail, de s'aérer l'esprit, et de prendre un peu de temps pour soi avant d'enchaîner avec plusieurs heures derrière l'ordinateur / le comptoir / les fourneaux / le volant... 

C'est hyper bénéfique pour le moral (non, on ne fait pas que métro/boulot/dodo) mais aussi pour la productivité (et c'est pas un mal, parce qu'une journée où on a l'impression de ne pas avancer, c'est juste insupportable).

Bref, j'avais envie de partager avec vous ma petite routine pour booster ma pause déjeuner en la rendant plus agréable et plus efficace ; vous donner quelques idées pour vous préparer rapidement à manger et pour apprécier encore plus ce moment de la journée.

1. Rentrer chez soi


Tout le monde n'a pas cette chance, c'est vrai, alors quand on l'a, autant en profiter ! Je n'habite qu'à 5 minutes à pied de mon bureau depuis notre déménagement, ce serait dommage de s'en priver.

Si vous avez un peu de trajet (avant, je faisais 15 minutes aller et 15 minutes retour), dégainez un bon livre. Je me suis achetée un kindle pour cette raison : l'avoir toujours dans un coin de mon sac pour m'enfermer dans ma petite bulle de fiction le temps de quelques arrêts de métro. Non seulement, le trajet parait plus court, et sans s'en rendre compte, on a laissé les tracas du boulot derrière soi.

2. Se déchausser


Oui, ça peut paraître étrange comme conseil, mais je vous conseille d'essayer une fois avant de le mettre de côté. 

Je ne le faisais jamais, et puis récemment, après une bonne averse, j'ai laissé mes bottes mouillées à l'entrée avant de continuer à faire mon train-train habituel. Mon corps, mon cerveau ou mon subconscient a dû analyser ça ainsi : pas de chaussures = fin de journée de travail = RE-POS. En tout cas, ça fonctionne sur moi. Comme si le simple fait de retirer mes chaussures me permettait de me poser plus tranquillement. Moins à la hâte genre "mon temps est compté, gardons un œil sur la montre".


3. Se changer les idées


Une fois chez moi, j'attrape l'ordinateur pour mettre en route ma série du midi, c'est-à-dire, une série que je ne suis pas avec monsieur.

Au début, quand j'avais plus de trajet, je regardais des séries à format court (comme The Big Bang Theory ou How I Met Your Mother). Avec plus de temps, j'ai eu tout le loisir de panacher entre formats longs et courts, en alternant les "séries nostalgie" de mon adolescence (Malcolm, Friends, Charmed, Sex and the City) avec des séries plus récentes (en ce moment : Once Upon a Time).

Quand il fait beau, direction la terrasse - ou le balcon - pour profiter du soleil (et pour synthétiser un peu de vitamine D, haha) (je ne dis pas "pour bronzer", parce que je ne bronze pas, enfer et damnation !) en dévorant un bouquin ou en feuilletant un magazine.

4. Manger


(point n°4 que l'on fait en même temps que le n°3, parce que les pauses déjeuner de 3h, c'est pas hyper courant dirons-nous.)

Pour arriver à regarder un épisode entier de sa série préféré ou lire plus de trois pages d'un livre, il faut alléger le temps de préparation du repas sans pour autant être condamnés à manger des salades en boite (ou à faire pleurer sa CB en se faisant livrer tous les midis). Quelques idées : 

- quand les beaux jours arrivent, on coupe quelques tomates, des dés de mozzarella (une vraie, une bonne, avec un goût de fou) et on arrose le tour d'un trait d'huile d'olive et de quelques herbes de Provence. Sel, poivre, c'est terminé. Tellement simple mais tellement bon,

- parce qu'on a parfois besoin d'une dose de réconfort dans son assiette, on attrape un fouet et on prépare en 5 minutes top chrono une pâte à crêpes. La cuisson ne prend pas plus de temps, et on peut même faire une petite béchamel à côté. Jambon, champignons et un peu de gruyère râpé : plat terminé, et il restera même de la pâte pour le dessert !

- l'accro de saumon cru que je suis a parfois du mal à résister à la tentation d'acheter un petit filet de saumon en passant devant le supermarché (pile sur ma route, avec un poissonnier dedans, c'est juste TELLEMENT tentant !). Arrivée chez moi, il ne reste qu'à le couper et à le manger en chirashi. Le riz à sushi demande 20 minutes de cuisson ; si vous n'avez pas le temps, vous le faites cuire la veille au soir, plaisir gourmand assuré !

- des fois, on a aussi juste envie d'un sandwich. Pour un panini, on achète du pain pré-cuit, on le coupe en deux et on le garnit de tout ce qui nous fait envie avant de le passer quelques minutes sous les plaques "grill" de l'appareil à gaufres. Et pour un traditionnel et bien copieux américain, on fait cuire un steak haché acheté sur le chemin, et une poignée de frites. Le tout, dans le pain de son boulanger préféré.

5. Terminer en douceur

Quand on a du temps, qu'on est dimanche après-midi, et qu'on a juste envie de profiter, que fait-on ? On se love dans le canapé avec, au choix, une boisson bien chaude quand le temps fait grise mine (thé, chocolat chaud, café) et une glace ou un smoothie quand il faut beau. Alors pour terminer la pause déjeuner, on fait pareil !

Quelques minutes de préparation pour un petit temps tout doux, tout calme, juste avant de reprendre le chemin du boulot, c'est justement ce qu'il nous faut. Pour les smoothies, Enjoy Phoenix a récemment posté une vidéo avec quelques recettes sympa et hyper rapides à préparer ; on lui les pique, et on se régale !


Et si on ne peut pas rentrer chez soi ?


Sortir du lieu de travail, c'est la règle d'or pour faire un véritable break. 

Il fait beau ? Direction le parc le plus proche, avec un livre ou un magazine, et on mange son tupperware en profitant du soleil. C'est bon pour le moral (la vitamine D qu'on a dit !) et pour le corps (la vitamine D, oui oui, toujours).

Il fait beau, mais pas assez chaud pour s'asseoir dehors ? On opte plutôt pour un sandwich, et on fait du lèche vitrine. C'est l'occasion de passer chez le libraire pour découvrir les nouvelles sorties littéraires, de regarder les films à l'affiche au cinéma et de faire un tour dans sa boutique préféré de cosmétiques pour voir ce qu'il y a de nouveau au rayon beauté.

Vous avez une pause vraiment trop longue, mais vous ne pouvez pas rentrer chez vous ? Il y a sûrement un club de sport à proximité ! Pour se vider l'esprit, c'est top. On se dépense et on voit de nouvelles têtes, difficile de faire mieux.

Et puis on n'oublie pas d'appeler les amis qui, ont eux aussi, besoin de faire un vrai break pendant la pause déjeuner. Un petit resto-cantine, une nouvelle adresse à tester ou un pique-nique improvisé... et voilà les batteries rechargées à bloc pour tout l'après-midi !


Et vous, quelles sont vos astuces pour booster votre pause déjeuner ?

Crédits photos : Modette.seJulie Viktoriaa / Joseph Gonzaga