Mes petits plaisirs gourmands #2


Il est 19h32, je ne suis pas encore passée à table (trop tôt), je n'ai pas goûté (accident de parcours) et je m'apprête à rédiger tout un article qui parle de bons petits plats mangés au restaurant, de brunch vraiment gourmand et de sucreries anglo-américaines à se damner.

Appelez-moi maso. 

D'un autre côté, j'ai quelques chips au bord du clavier et une fournée de châtaignes en train de rôtir au four qui n'attendent plus que la fin de mon article pour se faire dévorer sans foi ni loi. Bref, j'ai bien prévu mon coup ; mon estomac n'aura pas à se plaindre de mon ingratitude.


Cette semaine, on emprunte Thanksgiving aux américains


Cette semaine, nous allons tester : emprunter une soirée de fête aux américains. Jeudi, de l'autre côté de l'Atlantique, les familles et amis se regrouperont pour célébrer Thanksgiving autour d'une énorme dinde que Monica n'aura pas enfilé en guise de couvre-chef, et termineront par un gâteau de saison : au potiron ! Nous, on fera la même chose... samedi. Une sorte de soirée / dîner à thème autour de Thanksgiving ; une première.

Tout est parti d'un SMS. Marie nous invitait pour un petit dîner sympa, en guise de Thanksgiving, même si elle n'a pas une goutte de sang américain, et nous non plus. L'occasion de tester des recettes from the States (à prononcer avec l'accent New-Yorkais, le sourire Colgate et le lancer de cheveux L'oréal), de se retrouver entre amis, et... d'importer une fête étrangère, le temps d'une soirée... Parce qu'il n'y a jamais que de bonnes raisons pour mettre un peu de magie dans le quotidien, SURTOUT à l'approche des fêtes de fin d'année. 

Alors aujourd'hui, je vous propose une planche d'inspiration pour tester le concept du Thanksgiving importé en France.


Shopping in the city #2


Adepte des séances shopping en solitaire, à passer d'une boutique de fringues au magasin de décoration d'intérieur avant de lorgner sur le rayon papeterie de la librairie, c'est tout moi. J'aime prendre du temps à décortiquer chaque rayon de mes magasins préférés et ne pas me gêner pour squeezer ceux qui n'ont temporairement pas mes bonnes faveurs (oui, ça change selon mon humeur, le jour et le temps qu'il me reste avant la fermeture des dites boutiques).

Bref, quand j'ai vraiment envie de me faire une session shopping (ce qui inclut essayages, hésitations, comparaisons, achats), je le fais seule. Pas de monsieur, pas de copine. Seule. Sinon, je passe plus de temps à discuter qu'à regarder les rayons (ce qui, à tout bien réfléchir, est un sacré bon plan pour mon compte en banque !).

Petits achats pour l'appartement et (surtout) pour le plaisir, je vous propose de passer en revue mes dernières trouvailles.


Star Wars Identities - l'expo débarque à Lyon


L'Empire contre-attaque à Lyon, avec un débarquement en masse de stormtroopers et de maître jedis ! Leurs vaisseaux se sont posés à la Sucrière, et il se murmure dans les couloirs que Darth Vader en personne serait à bord de l'un d'eux. 

D'ailleurs, je confirme. Je l'ai vu, en chair, os et métal, entouré de ses gardes du corps dans leur costume blanc que j'aime tant. Les stormtroopers ont la classe, un brin d'humour et le swing dans la peau. J'en ai vu deux danser et un troisième se faire passer pour une statue. Qui l'eut cru ?

Après les habitants de Naboo, Coruscant, Tatooine, Endor, Montréal et Paris, c'est nous, lyonnais, qui avons la chance de pouvoir découvrir l'exposition Star Wars Identities. Et autant vous le dire tout de suite : j'ai adoré !